Ceci est une version archivée de ProjetDAccorderie à 2021-04-01 11:36:38

Projet d'Accorderie ...

Date de l'article : 31.03.2021
Corps de l'article : Cher militant.e,

Ce message vous sollicite, une fois n'est pas coutume. Il a pour but de recenser des "bonnes volontés" qui seraient intéressées par l'objectif de monter une Accorderie.

Qu'est-ce qu'une Accorderie ?
L’Accorderie a pour mission de combattre la pauvreté, l’exclusion sociale et l’isolement en renforçant les solidarités dans la communauté locale entre des personnes d’âges, de classes sociales, de nationalités et de sexes différents, et en promouvant le développement du pouvoir d’agir, et la mixité sociale.
L’Accorderie développe, par et pour ses membres, les accordeurs, un réseau d’échanges de services accessible à toutes les personnes qui désirent améliorer leurs conditions de vie.

Pourquoi faire ?
Le secours catholique-caritas France a publié jeudi 12 novembre 2020 son bilan statistique annuel sur l'État de la pauvreté en France 2020. Son rapport alerte sur la dégradation du niveau de vie des plus pauvres. La barre des 10 millions de pauvres pourrait être atteinte cette année.
La crise sanitaire et économique a nettement aggravé les difficultés des personnes en grande exclusion. La fondation Abbé Pierre dans une note qu'elle vient de publier en novembre 2020, dénombre 300 000 personnes sans domicile en France.
Toutes les associations caritatives tirent le signal d'alarme. La distribution d'aide alimentaire bénéficierait aujourd'hui à de nouveaux publics dont les intérimaires, les étudiants, les salariés en contrat à durée déterminée (CDD)...
L'explosion de la pauvreté se constate aussi dans l'augmentation considérable des allocataires au revenu de solidarité active (RSA). Le Gouvernement s'attendrait à une hausse moyenne de 8,7 % des bénéficiaires du RSA. En île de France, , cette augmentation serait de 13 % au cours de l'année 2020 et concernerait près de 70 000 personnes aujourd'hui.
En même temps, il existe dans notre territoire plusieurs associations qui jouent un réel rôle de lien social et d'entraide (l'Attribut, les Amap, l'épeautre, les SEL,...)

Quelle différence avec les SEL/les AMAP/ l'Epautre/ les MJC ?
Un SEL (Service d’Echanges Locaux) est un réseau dématérialisé. Il permet aux Selistes d’échanger des services et des biens. La monnaie d’échange est le grain de sel (1h = 60 grains de sel). La monnaie peut être créée en fonction des besoins de chacun.
L’Accorderie, elle, a comme différence fondamentale qu’elle ne saurait exister sans un salarié ni un local. Le salarié intervient dès le début de l’activité de l’Accorderie. La valeur d’échange est le temps : 1h = 1h.
Le salarié accueille les Accordeurs au local et les guide. Il les met éventuellement en relation, crédite et débite les comptes de chacun sous réception des chèques temps. Les Accordeurs doivent donc se déplacer au local pour valider leurs échanges.
La mission du salarié, c’est aussi la mise à jour des annonces de service (internet, papier), l’organisation des réunions d’information pour expliquer ce qu’est l’Accorderie, son fonctionnement. Il intervient si besoin dans la relation entre les 2 accordeurs qui échangent un service. C’est le garde-fou du bon fonctionnement de l’Accorderie.

De quoi avons-nous besoin pour le moment ?
Constituer un collectif de porteurs de projet, avec une volonté et une démarche active pour impliquer les habitants du territoire visé, et constituer une structure autonome, association loi 1901, qui aura pour activité exclusive l’activité Accorderie.
Une fois ce collectif monté, il se tournera nécessairement les partenaires de l’action sociale ou/et solidaire du territoire (associatifs et institutionnels) et des partenaires institutionnels, dont au moins une collectivité territoriale participant en tant que bailleur de fonds,
Il s'agira ensuite de se donner une visibilité sur le budget financier à deux ans, (une Accorderie "coûte" de 30 à 70 000 euros par an : salarié, local, outils de gestion et de communication) puis d'entreprendre les démarches engagées pour l’embauche d’un salarié ad hoc, animateur de lien social de l’Accorderie, Et enfin, d'aller chercher un local approprié, lieu d’accueil propre à l’Accorderie et situé à la croisée de flux de population.

Si vous êtes intéressés par cette démarche, nous vous invitons à envoyer un petit message à cette adresse : accorderie@territoiresenliens.org
Lien Internet : https://www.accorderie.fr/